Téléphone: 06 33 98 47 52

Le 6 décembre prochain, votez pour les listes SNT CFE CGC! On vous dit pourquoi !

N° 212 du: 28/11/2018 Miseà jour le: 01/11/2019

Dans quelques jours, les 2 millions d’agents de la fonction publique territoriale seront amenés à élire leurs représentants pour 4 ans. Ça se joue le 6 décembre prochain

Le Syndicat National des Territoriaux présente des listes dans de nombreuses collectivités territoriales. Et ces listes très diversifiées, regroupent toutes les filières, tous les métiers, tous les grades. Notre accroche « A, B, C, tous concernés » repris dans nos tracts et affiches, n’est pas qu’un slogan.

Vous trouverez via le lien : http://www.fptcgc.fr/admsite/fichier_pdf/revendications_FP.pdf la plateforme revendicative commune à l’ensemble des fonctions publiques. Prenez le temps de la lire avant de voter !

En quoi notre proposition est elle différente de celle des autres organisations syndicales ?

Tout d’abord parce que nous ne nous positionnons pas d’emblée dans une logique d’opposition aux évolutions même quand d’apparence elles peuvent surprendre ou heurter.

Notre ADN, c’est la recherche de solutions et de compromis gagnants gagnants partout où c’est possible.

Evidemment, lorsque nous nous heurtons à une absence totale d’écoute, à des dogmes ou à des décisions que nous estimons dangereuses ou irrationnelles, nous savons user de tous les moyens légaux à la disposition d’une organisation syndicale pour faire entendre notre voix, mais ce n’est jamais notre stratégie initiale.

Au-delà des revendications, nous défendons des valeurs ; celles du service public que la plupart des agents et de nos adhérents ont chevillées au corps :

Un service public de qualité est essentiel pour assurer une société stable et équilibrée mais aussi pour que les agents puissent trouver du sens à leur action quotidienne. Nos adhérents ne peuvent se résigner à voir se dégrader, jusqu’à atteindre des niveaux indécents et inacceptables, la qualité de certains services rendus aux habitants de nos territoires. Nous dénoncerons ces situations à chaque fois que nous y serons confrontés et œuvrerons avec tous les moyens à notre disposition pour y mettre un terme.

Nous continuerons à soutenir les agents qui, pour pallier les lacunes ou dysfonctionnements structurels de leurs organisations, vont parfois jusqu’ à l’épuisement. Tout simplement parce que ces modes de gestion qui génèrent des taux d’absentéisme et des turnovers objectivement inacceptables sont source d’une souffrance inutile et contre productifs à l’échelle d’une collectivité et plus globalement à l’échelle nationale.

Le statut n’est pas un vestige issu d’un monde révolu. Il assure le cadre, la déontologie, l’éthique et les valeurs nécessaires aux missions de service public. C’est pour ça que nous le défendons.

Le recours à des agents contractuels est une bonne chose sur des missions ponctuelles et partout où les compétences requises nécessitent un brassage avec l’entreprise. Il ne doit cependant pas devenir la règle.  

Nous continuerons à nous battre contre la précarité que vivent certains agents contractuels. Les agents de Catégorie B en particulier sont les plus mal lotis, sans recours à la stagiairisation et sans possibilité de disposer de contrats de trois ans ou de CDI. Pourquoi cette particularité ? Ce n’est pas justifiable.

Nous continuerons à œuvrer pour des régimes indemnitaires justes et transparents, tenant compte de l’expertise et de l’engagement des agents. Afin que chacun puisse vivre décemment du fruit de son travail et que chacun puisse avoir des marges de progrès significatives dans sa carrière. Il faut que la fonction publique territoriale demeure attractive si l’on veut que des agents motivés prennent en charge les problématiques de demain

L’égalité Homme Femme doit être un objectif court terme.  il n’y aucune raison de faire perdurer des inégalités aussi criantes qu'injustifiées. Mais attention au nivellement par le bas dans un contexte budgétaire contraint. Attention également à ce que le critère du sexe ne remplace pas celui de la valeur professionnelle. Nous y serons très vigilants

En matière de protection sociale complémentaire, de gros progrès sont à réaliser : Les participations employeur sont souvent insuffisantes lorsqu’elles existent. Conséquence :  beaucoup d'agents ne se soignent pas correctement faute de moyens. Ce n'est pas acceptable. Et l’absentéisme induit a un coût pour les collectivités souvent supérieur à ce que leur coûterait une participation confortable à la mutuelle des agents.

Dans un tel contexte, un dialogue social sincère et respectueux est indispensable.  

Les outils existent pour le faire vivre (CT, CSCT, CAP, CCP). Il y a des collectivités qui ont su mettre en place un vrai dialogue et dans ces collectivités, il n'est pas rare que le SNT CFE CGC dispose d'un rôle important. Ce n'est pas un hasard. 

Nous ne voulons pas nous résigner au scénario qui se profile d’une lente mais certaine dégradation des conditions de travail et de la qualité des services que nous délivrons. 

Nous voulons nous battre pour qu’exercer un des multiples métiers de la fonction publique territoriale demeure source de fierté et d’épanouissement pour ceux qui consacrent tout ou parie de leur vie professionnelle à l’aventure.

Les Grands Dossiers

Menu

Nos partenaires



Prefon Retraite MNT Interiale